LES MANAGERS EN 2017 : PROFILS, ATTENTES ET PERSPECTIVES

(source : https://www.opinion-way.com/fr/inside-by-opinionway )

Qui sont les 3 millions de managers en France aujourd’hui ? Quels sont leurs parcours et pratiques professionnelles ? Comment vivent-ils leur fonction et se projettent-ils dans l’avenir ? L’enquête menée par OpinionWay auprès de 1006 managers (secteur privé et fonction publique) pour La Maison du Management dresse un état de l’art complet de la fonction en France et identifie les perspectives d’innovation. Extraits et résumé en vidéo.

SYNTHESE DES RESULTATS EN VIDEO

Découvrez les principaux enseignements de l’étude dans la vidéo motion réalisé par Le Studio OpinionWay !

ETRE MANAGER, UN CHOIX POUR SEULEMENT 54% DES REPONDANTS

54% des interrogés déclarent être devenus managers par choix et seuls 41% ont le statut de cadre. Ces contrastes importants en matière de vocation et de reconnaissance de la fonction peuvent expliquer la difficulté pour beaucoup d’organisations d’atteindre des niveaux homogènes de motivation et d’engagement au sein de leurs communautés de managers.

45% des managers sont issus de la génération Y. Cette « catégorie » de salariés est donc en passe de devenir majoritaire dans le management des entreprises françaises. Alors que nombre d’études et articles interrogeaient jusqu’à récemment encore le nouveau style de management à adopter et l’évolution du rapport au travail de ceux qu’on appelle les « WHY » (au regard de leur quête de sens au travail), il semble temps de réaliser que les cultures managériales évoluent naturellement et progressivement avec les générations. Peine perdue, on aime mettre les gens dans des cases : les Millenials sont les nouveaux héritiers des stéréotypes, relevant souvent plus d’une segmentation marketing que d’une véritable analyse sociologique et comportementale.

L’ANIMATION D’EQUIPE ET LE PILOTAGE DE PROJET EN TETE DES MOTIVATIONS

Interrogés sur leurs motivations et le plaisir qu’ils dégagent de leurs fonctions, les managers citent en premier lieu l’animation d’équipe, le pilotage d’activité puis le développement des collaborateurs. Être au service de l’entreprise n’arrive qu’en cinquième place avec seulement 24% de citations. Les qualités managériales essentielles les plus mentionnées sont d’ailleurs centrées sur des valeurs humaines et non « corporate » : l’écoute, le respect, l’exemplarité et la confiance.

Les motivations en management

Le fait que seule la moitié des managers se déclarent à l’aise dans leur rôle de relais de la direction (un tiers ayant le sentiment d’être « entre le marteau et l’enclume » et de n’être pas assez soutenu par leurs supérieurs) confirme cette relative distance avec l’entreprise. On comprend tout l’enjeu et la complexité de concilier les objectifs de sens et de performance pour mobiliser durablement les managers et limiter cette fracture. Dans un contexte de transformation continue et accélérée, comment les aider à s’approprier une vision et fédérer les équipes autour de la stratégie ?Le manager relais de la direction

 

DES DIFFICULTES POUR ACCOMPAGNER LE CHANGEMENT, RELAYER LES MESSAGES ET SE DEGAGER DU TEMPS

Les principales difficultés exprimées par les managers dans leurs pratiques sont liées à la gestion des tensions au sein de leur équipe (40%) et l’accompagnement du changement (39%), deux sujets intimement liés. Ce rapport mitigé au changement « permanent » est d’ailleurs confirmé dans les mêmes proportions par l’édition 2017 de l’Observatoire du management réalisé par  Oasys/Kantar TNS.

Management et conduite du changement

Le manque de temps est un autre motif de frustration des managers, notamment dans les PME. Ce constat est fréquent pour les managers intermédiaires : tiraillés entre leur expertise métier, le respect des process et le reporting opérationnel d’une part, l’animation et le bien-être des équipes d’autre part et enfin le portage des objectifs stratégiques, difficile de gérer ses priorités ! Ils sont d’ailleurs 42% à souhaiter disposer davantage de temps pour s’améliorer dans leur fonction.

MANAGER DEMAIN : INNOVATIONS ET DEFIS D’AVENIR

Dans le contexte de transformation déjà évoqué plus haut, les managers sont 40%  à estimer qu’ils ont vécu des innovations managériales au cours des 2 dernières années. Cela concerne principalement le partage d’information et la co-construction, la recherche d’un fonctionnement plus agile et la promotion du « bonheur » au travail.

Les évolutions les plus plébiscitées pour progresser à l’avenir sont :

  • Accorder du temps à chacun pour proposer de nouvelles idées
  • Promouvoir le « bonheur » au travail
  • Encourager la collaboration et le partage de meilleures pratiques
  • « Déhiérarchiser » pour un fonctionnement moins pyramidal et plus agile